«  |  »

À propos des résultats

J’ai sous les yeux le classement annuel des classes préparatoires du magazine Challenges. Ces classements sont sujets à caution comme le rappellent prudemment nos collègues du Lycée du Parc de Lyon.Je prendrai quelques exemples : en classes scientifiques, le Top 7 est constitué de l’X, Mines de Paris, Ponts & Chaussées, Centrale Paris et Supélec. Jusque là, aucun problème. Ensuite, pourquoi retenir Sup Aéro et non l’ENSTA ou Télécom Paris, alors que ces deux écoles nécessitent pour être intégrées des rangs similaires?! Il en est de même entre Supoptique et Centrale Lyon sur le concours Centrale. Il serait donc juste de prendre en compte les admissions et non les intégrations, car bien entendu, un élève admis à Télécom Paris et à SupAéro peut très bien choisir Télécom Paris et ainsi ne pas être comptabilisé. On voit le caractère aléatoire de la démarche. Considérons nos résultats de PSI* :

Ce dernier point est important car certains Lycées ne possèdent que des classes « étoile » en PSI (c’est le cas du Lycée Fermat de Toulouse (13ème), du Lycée du Parc (8ème) et du Lycée Thiers de Marseille (21ème)). Que se passe-t-il dans ce cas-là? D’abord, cela signifie que les élèves admis en PSI (pas *) quittent le Lycée et continuent leur scolarité dans une autre prépa. Ce n’est donc pas le cas à Joffre, où nous disposons d’une PSI et d’une PSI*. D’autre part, les élèves de classe non * ne préparent pas les écoles du Top 7. Or le pourcentage calculé dans ce classement tient compte de l’effectif total de la section, à savoir, pour nous, les élèves de PSI et PSI*. Notre lourd effectif global fait chuter « mécaniquement » nos résultats. Pour comparer nos résultats à ces trois lycées, il faudrait donc tenir compte uniquement des élèves de PSI* : dans ce cas, le pourcentage d’élèves ayant intégré le Top 7 monte à 23%. Nous sommes alors classés 11èmes.

Si enfin, tous nos élèves admis par leur rang dans une école du Top 7 l’avaient intégrée, et en ne tenant compte que des PSI*, nous montons à 38% et nous voici 5ème!Pour l’option MP il en va de même. Nous avons ainsi 3 admis à l’X, qui n’apparaissent pas puisqu’ils ont choisi une ENS. Nous avons en effet 7 intégrés dans une École Normale Supérieure, ce qui est un excellent résultat puisque sur les 3 ENS 137 places sont ouvertes. Cette année, Télécom Paris était plus difficile à avoir que Sup Aéro, ce qui rend la démarche sujette à caution. Bref, si nos élèves avaient choisi en priorité des Écoles dites du Top 7, nous aurions ainsi 16% d’élèves dans ce Top, cela nous propulserait en 12ème position.Ces remarques s’appliquent bien sûr à tous les lycées, et le classement pourrait refléter une bonne moyenne de la situation. Cela est vrai pour les grands lycées parisiens qui possèdent souvent plusieurs classes « étoile », et donc le résultat a une valeur statistique. Cependant, pour la plupart des lycées, qui ne comportent qu’une classe « étoile », le choix des élèves ou les effectifs ont pour conséquence de faire entrer ou sortir le lycée du classement, sans que cela reflète le véritable niveau des élèves ou la qualité de la préparation.L’article déplore la disparité Paris/Province, or celle-ci est moindre sur les concours des ENS. Et nos élèves choisissent presque systématiquement l’ENS par rapport à l’X. Le cas s’est produit cette année en PC* et MP* (12 élèves en ENS pour ces deux classes).Nous voyons donc que le classement dépend de la structure de l’établissement et des choix des élèves.Qu’est-ce-qu’un bon lycée? Un lycée qui permet à un élève d’intégrer une école correspondant à son niveau. Nous offrons cette possibilité en proposant des classes « étoile » et « non étoile » au sein du Lycée dans chacune des voies scientifiques. Nous conservons pratiquement tous nos élèves en seconde année, en les orientant dans la classe adéquate. Le lycée joue ainsi son rôle de lycée régional chargé de former les meilleurs éléments de l’académie, avec un cursus adapté. Enfin, pour juger de la valeur d’un enseignement, il faudrait corréler les résultats avec, par exemple, les mentions au bac des élèves préparant les concours dans ces lycées.

Publié par JS le mercredi 31 janvier 2007 à 16:26 dans la rubrique Informations, Opinions. Vous pouvez suivre les réactions via ce fil RSS 2.0. Vous pouvez réagir, ou créer un trackback.

2 réponses à “À propos des résultats”

  1. Classes prépas au Lycée Joffre » Blog Archive » Résultats 2008 : PSI*. dit:

    […] les résultats des années précédentes pour estimer la qualité de cette classe. J’avais évoqué de plus le fait qu’elle est en qeulques sorte pénalisée par sa PSI (sans étoile), […]

  2. Classes prépas au Lycée Joffre » Blog Archive » Classement des CPGE de Challenges 2009. dit:

    […] par sa PSI. C’est vrai dans une moindre mesure de la MP*. J’expliquai ici que mécaniquement le pourcentage attribué à Joffre en PSI* est divisé par deux, par rapport à […]

Réagir :